Issue d’une large consultation, la charte du PNR de la Forêt d’Orient apporte une vision globale permettant de mettre en œuvre une action cohérente et coordonnée pour 15 ans. En 2019, après avoir été soumis à enquête publique, le projet de charte a été approuvé par les 58 communes constituant le Parc, la Région Grand Est, le Département de l’Aube, les EPCI, toutes les collectivités, la ville porte Troyes, les partenaires socioprofessionnels et associatifs.

Elle fixe les objectifs et oriente les politiques publiques en matière de protection de l’environnement, d’aménagement du territoire, de développement économique et social et de développement touristique. Un dispositif permet d’évaluer et de réorienter en continu les actions, au terme des 15 ans, de redéfinir un nouveau projet afin de reconduire le classement du Parc.

Convaincre plutôt que contraindre

La charte n’a pas de portée réglementaire directe. Un PNR, contrairement à un Parc national, n’a pas de pouvoir règlementaire. Sa capacité à faire respecter les objectifs de sa charte réside surtout dans sa capacité à convaincre par l’accompagnement, la concertation, l’information et la sensibilisation. Il a pour vocation de fédérer, soutenir et dynamiser le travail de l’ensemble des acteurs et de tout mettre en œuvre pour appliquer les orientations de sa Charte.

« Habiter, vivre et accueillir durablement sur le territoire »

Le principe conducteur adopté pour la charte 2009 – 2024 affirme la volonté du Parc de proposer un mode de gouvernance ouvert et participatif. Il se positionne pour offrir aux habitants un espace d’accueil, d’écoute et de mise à disposition de services, et pour les communes, qui décident d’y adhérer, une plus-value et une complémentarité en matière de moyens, de savoir-faire et de prestations techniques.

La charte expliquée en 2 minutes !