Couvrant la moitié du territoire du Parc, l’agriculture tient une place centrale en matière d’occupation des sols : la Surface Agricole Utile représente 56 %** du territoire et 380** exploitations sont présentes sur le territoire.

Couvrant la moitié du territoire du Parc, l’agriculture tient une place centrale en matière d’occupation des sols : la Surface Agricole Utile représente 56 %** du territoire et 380** exploitations sont présentes sur le territoire.

Globalement, quatre régions agricoles se distinguent sur le territoire du Parc :

  • les cultures de céréales et oléagineux de la plaine de la Champagne crayeuse au Nord et à l’Ouest,
  • l’élevage de bovins et d’ovins, en diminution, dans les prairies de Champagne humide au centre,
  • les cultures diversifiées (grandes cultures, choux à choucroute, pommes de terre…) de la plaine de Brienne à l’Est, – la viticulture sur les coteaux du Barrois au Sud, avec la production de Champagne.

Le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient est concerné par plusieurs Appellations d’Origine Protégée (AOP) : Champagne, Coteaux champenois, Brie de Meaux et Chaource.

Le Parc agit concrètement en faveur de :

  • la structuration et la valorisation des productions du territoire,
  • le maintien de l’élevage et des prairies naturelles.

L’élevage et les prairies : un enjeu fort du territoire

Comme partout en France, les difficultés de l’élevage entraînent la diminution du nombre d’éleveurs ovins et bovins, et des surfaces de prairies sur le territoire du Parc naturel. Sur le territoire du Parc, 35 % des exploitations bovines ont disparu entre 2004 et 2015* et plus de 35 % de la Surface Toujours en Herbe a été labourée entre 1985 et 2010**. En 2016, 102 exploitations d’élevages bovins sont présentes sur le territoire

Ce déclin a des conséquences à la fois économiques (perte d’exploitations agricoles sur le territoire), sociales (maintien d’habitants) et environnementales. Les prairies naturelles, et les éleveurs qui les exploitent, jouent en effet un rôle majeur pour le maintien d’espèces faunistiques et floristiques, la préservation et la qualité de l’eau et la limitation du risque de crues.

C’est pourquoi, le PNR a mis en place, depuis de nombreuses années, divers dispositifs et actions en faveur de l’élevage. Le Parc :

  • gère les dispositifs agri-environnementaux successifs depuis 1988. Depuis 2008, ce sont ainsi près de 3,5 millions d’euros qui ont été mobilisés par le Parc au profit des éleveurs, dont 1,2 millions uniquement entre 2015 et 2019, pour 1 055 ha de prairies sous contrats ;
  • organise le Concours Général Agricole des Pratiques Agroécologiques « Prairies et Parcours ». Remis au Salon de l’agriculture de Paris, ce prix permet de valoriser les modes d’exploitation durables. En 2012, 2013 et 2015, trois éleveurs du PNR de la Forêt d’Orient ont été lauréats du concours national ;
  • participe aux actions de renouvellement des exploitants : en 2013, avec la Chambre d’agriculture de l’Aube, un repérage territorial des agriculteurs de plus de 55 ans a été mis en place.

Aujourd’hui, en plus des actions déjà réalisées, le Parc engage une nouvelle étape pour agir de manière plus globale, à travers un plan d’actions mobilisant toutes les structures agricoles du territoire pour répondre aux enjeux :

  • d’amélioration de la viabilité de l’atelier élevage sur le territoire : développement d’une marque Valeurs Parc naturel régional de la Foret d’Orient – Viande bovine/ovine…
  • de vivabilité de l’activité d’élevage : valorisation des pratiques durables et du métier d’éleveur…
  • d’une meilleure adéquation entre les pratiques agricoles et l’environnement : dispositifs financiers variés pour la prise en compte des pratiques durables, formations…
  • du maintien de l’atelier élevage et des prairies dans un contexte global difficile : participer aux actions d’information sur la transmission, implication des collectivités dans l’enjeu de transmission des exploitations d’élevage…

Cécile Mathellié

Chargée de mission

Agri-Environnement - Plan élevage

Pavillon Saint-Charles

03.25.40.04.15

Contacter

Marine Valet

Chargée de mission

Natura 2000

Pavillon Saint-Charles

03.25.40.04.10

Contacter