Au cœur du Parc, entre le Lac d’Orient et le Lac Amance, le Lac du Temple est un véritable havre de paix qui saura ravir les amoureux de nature. En grande partie protégé et inaccessible, car classé en Réserve Naturelle Nationale, cet espace de quiétude de 1500 ha est bordé majoritairement par le massif forestier de la forêt du Grand Orient.

Espace préservé et protégé de 2 000 hectares d’eau calme, le Lac du Temple accueille des milliers d’oiseaux, en toute saison, dans les anses, les profondes queues de retenues et les îlots exondés disséminés sur l’étendue d’eau. Véritable coin de paradis pour les ornithologues, ce lac saura ravir les amoureux de nature, les passionnés de pêche et les amateurs de petites voiles.

Lieu de mystères également : on raconte que les Templiers y auraient enterré leur trésor…

Plongez en pleine nature

Cet espace de nature est, n. Sa localisation privilégiée sur l’axe de migration principal des grands oiseaux voyageurs, le Lac du Temple est l’endroit parfait pour apprécier les richesses naturelles du Parc.

Faune et flore remarquables, forêt luxuriante, étendue d’eau à perte de vue, paysages et aménagements dédiées à la contemplation pour tous les curieux de nature, le Lac du Temple offre une échappée hors du temps.

Vue sur le Lac du Temple à la Fontaine aux oiseaux

Sanctuaire ornithologique

Durant toute l’année, les lacs de la Forêt d’Orient attirent de nombreuses espèces d’oiseaux. Le Lac du Temple, véritable zone de quiétude faunistique, est le théâtre parfait pour observer les oiseaux.

Dès la fin du mois d’août, les limicoles profitent des vasières offertes par la baisse du niveau de l’eau. Les Petits et Grands gravelots, les Chevaliers aboyeurs, arlequins, gambettes, sylvains, culblancs, guignettes, les Bécassines des marais, les Pluviers argentés certaines années, les Bécasseaux variables, minutes, cocorlis, et quelques Barges à queue noire profitent du lac. C’est aussi vers la fin août que la Cigogne noire, maîtresse des lieux, fait son entrée, plutôt discrète, sur nos lacs.

Anna, la cigogne noire emblématique du parc

Observée pour la première fois sur le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient en 2006, la cigogne noire baguée 614J, aujourd’hui nommée Anna, est devenue l’égérie du Parc de la Forêt d’Orient.

Fidèle à notre territoire, Anna, originaire de République Tchèque, fait escale sur nos lacs toutes les fins d’été, d’août à septembre, avant de continuer son périple qui la mènera en Afrique pour passer l’hiver.

Du mois d’octobre jusqu’en décembre de nombreuses Grues cendrées élisent domicile sur le Lac du Temple. Ces dames grises apprécient particulièrement leur dortoir sur la presqu’île de Pogains ou la pointe de Charlieu, inaccessible depuis la terre ferme mais visible depuis la digue. L’année 2019 marquera un record pour le région des Grands Lacs de Champagne avec plus des ¾ de la population européenne des Grues cendrées comptabilisées.

Les Grues cendrées partagent souvent les lieux avec les Grands cormorans. Ici et là, Oie cendrées et rieuses, Canards siffleurs, Goélands cendrés, Harles bièvres, Harles piettes et Cygnes de Bewick se mêlent à la danse. Vous pensez en avoir plein les yeux ? C’est sans compter sur le Pygargue à queue blanche qui, avec un peu de chance, peut vous montrer toute sa majesté au détour d’une observation sur le lac ! En avançant dans l’hiver, les grands migrateurs tirent leur révérence et descendent retrouver la chaleur du sud.

L’arrivée du printemps marque le retour des Sarcelle d’été, le passage bref des Guifettes noires et le la venue remarquée de quelques rapaces. Si vous prenez le temps de lever la tête au début de la digue de Brévonnes vous aurez peut-être la chance d’assister aux élégantes pirouettes aériennes du Milan noir et du Milan royal.

Des aménagements pour vous accueillir

Pour profiter de toutes les richesses naturelles et ne pas déranger la vie sauvage, de nombreux aménagements sont prévus. Profitez d’une vue panoramique sur le lac depuis la digue de Brévonnes, bordée par la voie verte des lacs. Plus intimiste, l’observatoire de Valois, accessible depuis un sentier au départ de la Maison du Parc, offre un point de vue unique sur le lac et sa partie protégée. Pour les plus intrépides, de nombreux points d’observations sont disséminés autour du lac depuis la route forestière du Temple.