Suite à la rédaction du nouveau plan de gestion 2020-2029 de la Réserve naturelle et à la réalisation d’une étude phytosociologique des habitats présents sur la Pointe de Charlieu, l’équipe de la Réserve souhaite mettre à jour les modalités de gestion de ce milieu particulier. L’objectif principal de ce stage est de réaliser une étude de faisabilité pour la mise en place d’un pâturage avec des espèces anciennes (Aurochs, Tarpans…) dans une optique de gestion plus naturelle du milieu et de participation à un projet de réensauvagement.

Lieu emblématique de la Réserve, la Pointe de Charlieu constitue un paysage remarquable unique de Champagne humide. D’une superficie de 80 ha, ce site est composé d’une mosaïque de milieux ouverts de type prairial, de pelouse et de lande et abrite également des espaces boisés bien délimités ainsi que quelques mares
permanentes à semi-permanentes.
Cet espace d’origine anthropique et fortement remanié suite à la création des grands lacs réservoirs Aubois (Lac du Temple, Lac Orient et Lac Amance) est aujourd’hui encore en dynamique de renaturation et son plein potentiel biologique n’est pas encore exprimé.
Différents faciès de végétation s’expriment ainsi, aujourd’hui dominés par des grandes étendues de prairies sèches et parsemés d’autres habitats ouverts de petite surface. Il se développe sur les zones les plus sableuses, dont le sol est resté partiellement nu, des végétations pionnières de lichens et de bryophytes ainsi que de lande à Callune.
Dans le but de conserver le paysage de la Pointe de Charlieu et de favoriser sa colonisation par des espèces de milieux ouverts, la dynamique naturelle de fermeture des milieux a été altérée : si les boisements sont en grande partie laissés en libre évolution, les milieux prairiaux sont maintenus ouverts par un pâturage ovin mis en place en 2010 ainsi que par action mécanique de broyage et de coupes d’arbres, l’impact du pâturage par les espèces sauvages n’étant pas suffisant.

Missions

Le/la stagiaire aura comme missions :

  1. Un état des lieux sur la base des connaissances acquises : modalités de gestion antérieures, impact, évolution des habitats depuis les premiers relevés.
  2. Une étude de faisabilité pour la mise en place d’un pâturage avec des espèces anciennes (Aurochs, Tarpans…): itinéraires techniques, type de pâturage, durée, espèces, origine des animaux, contraintes techniques et financement, actions de gestion complémentaires envisagées (fauche, broyage…).
  3. Rechercher d’autres projets similaires et assurer le lien avec les associations concernées.
  4. Proposer des protocoles de suivi de l’impact des mesures de gestion envisagées.

Ce stage sera encadré par la conservatrice adjointe de la Réserve naturelle.
La participation ponctuelle à d’autres suivis est possible (botanique, amphibiens, odonates, avifaune…).

Compétences requises

  • Stage de niveau Bac +4/5 (master)
  • Connaissances naturalistes liées à l’écologie des milieux ouverts
  • Connaissances sur la gestion pastorale très appréciées
  • Botanique / connaissance des espèces indicatrices
  • Outils de géomatique (QGIS)
  • Goût pour le travail de terrain
  • Sens de l’observation, rigueur, autonomie et esprit d’équipe
  • Capacités de synthèse et d’analyse de données
  • Titulaire du permis B

Modalités

Période : stage débutant début mars 2021, durée : 6 mois
Stage indemnisé selon les conditions légales
Possibilité de télétravail pour la bibliographie et la partie d’analyse des données (en fonction de la situation sanitaire)
Véhicule et ordinateur personnels indispensables
Stage basé à la Réserve naturelle nationale de la Forêt d’Orient – Pavillon St Charles – 10220 Piney

Les candidats sont invités à transmettre avant le 30 décembre 2020 une lettre de motivation et un CV détaillé par courrier à :
Lisa PAIX
Parc naturel régional de la Forêt d’Orient
Pavillon St Charles, 10 220 Piney

Renseignements : Lisa Paix – 03 25 40 04 11