Venez en prendre plein les yeux !
Le thème de l'année 2015 était le réchauffement climatique.

Découvrez à l'Office de Tourisme des Grands Lacs de Champagne un échantillon du palmarès 2015 du Concours Photo Montier, le Concours international de Photo Nature du Festival Photo Montier !

La photographie a cette particularité de rassembler tous les publics autour d’une passion
commune.
Des milliers de photographies en provenance du monde entier en compétition pour le
grand concours de Montier-en-Der et toute la difficulté de faire le choix crucial avant de
délivrer le palmarès final.
Cette année là, le fil conducteur était : "Climat d’hier, d’aujourd’hui et de demain"

Le mot du jury :
« Le débat fut vif et passionné ! », la formule consacrée que tout jury de
concours se doit d’employer un jour ou l’autre ne ment pas. Oui, c’est la passion
qui nous a animé tout au long de ces trois jours de sélections et de délibérations,
journées durant lesquelles nous nous sommes régalés !

Nous avons examiné en premier les séries photographiques. D’emblée, nous
pouvons dire qu’elles ont été une des catégories les plus réjouissantes du
concours. De nombreux photographes ont bien compris qu’il fallait raconter une
histoire en seulement quelques images (3 à 5) même s’il y a encore trop de
candidats qui confondent série et rafales…

Les thèmes abordés ont été particulièrement forts. Il faut néanmoins veiller à
proposer peu d’images mais toutes excellentes. Un choix trop large est en effet
risqué car une image plus faible peut irrémédiablement pénaliser l’ensemble. Cela
a d’ailleurs souvent été le cas. Enfin, les images les plus fortes des séries peuvent
également être présentées dans les autres catégories, il ne faut pas l’oublier.
Sujet délicat et trop souvent d’actualité : l’éthique. L’esprit du jury est clair
à ce propos. Comme en cuisine, en photo de nature il faut éviter de tomber
dans la facilité, dans la photo « industrielle » préparée à l’avance pour le plus
grand nombre. Dans un concours comme celui de Montier-en-Der, on préfère
l’authentique, le fait maison. On attend l’émotion, la surprise, on guette
l’originalité. Lorsque les images arrivent une à une, en grand à l’écran, on veut
pouvoir sursauter et ressentir l’effet « Waouh ! ».

Tout a sans doute été photographié, mais tout reste possible. Pour preuve, nous
avons eu de belles surprises avec des paysages connus, pourtant photographiés
chaque année par des milliers de visiteurs. Il faut donc explorer, encore et
encore, il faut oser de nouveaux regards, et surtout éviter de photographier «
à la manière de… ».

En macro comme en paysage, domaines dans lesquels le photographe peut
prendre son temps, composer sereinement ses images, il faut toujours essayer
de revisiter le genre, continuer à travailler avec la lumière et ne surtout pas céder
à la mode du moment. S’il n’y a pas de sujet épuisé, les images elles, s’usent
très vite.
Si les discussions ont été nombreuses au sein du jury, c’est notamment grâce à
la diversité des approches et de la culture photographique de chacun. L’écoute
attentive et la complémentarité des points de vues lors des sélections ont
rapidement conduit les cinq membres du jury à une solide cohésion au moment
des délibérations finales.

Tout ce travail n’aurait jamais pu avoir lieu sans la logistique mise en place par
les équipes de l’AFPAN. L’énorme travail de présélection nous a permis d’être très
efficaces face à un total de plus de 10.500 images en compétition.
Le jury adresse donc un immense merci aux membres du comité technique du
concours pour leur investissement ! Enfin, merci à vous, photographes de tous
horizons, pour nous avoir fait rêver, rigoler, réfléchir, parfois bondir. Merci pour
toutes ces émotions, nous en avons encore plein les yeux !

Date

Ouverture du 20 septembre 2022 au 17 décembre 2022
JoursHoraires
LundiNon communiqué
MardiNon communiqué
MercrediNon communiqué
JeudiNon communiqué
VendrediNon communiqué
SamediNon communiqué
DimancheNon communiqué