A l’Ouest de notre territoire s’étire la « Champagne crayeuse ». Autrefois dénommée « pouilleuse », du nom d’une petite plante sauvage dite « pouliot » présente dans les landes et bois où pâturent les moutons.

Egalement appelée « Champagne sèche » en raison de la porosité de ses sols, par opposition à la Champagne humide voisine, la Champagne crayeuse est composée de plaines calcaires de grandes cultures et de collines, rares reliefs du Parc de la Forêt d’Orient, inclinés vers la Champagne humide.

Aujourd’hui, seuls quelques bois et abreuvoirs, conservés au sein des villages, témoignent d’une activité sylvicole et pastorale ancienne. La Champagne crayeuse est devenue un terroir de grandes cultures riche et productif.