Utriculaire citrine, utricularia australis



UTRICULARIA AUSTRALIS
Utriculaire citrine


Description:

Plante aquatique vivace. Tiges et rameaux flottants, tous semblables, pouvant atteindre 60 à 80 cm de long. Feuilles nombreuses, petites, à nombreux segments linéaires et denticulés, certains transformés en utricules d'environ 1 cm. Tige florifère aérienne, dressée, de 10 à 20 cm de hauteur ; hampe florale de 3 à 5 fois la longueur de la feuille voisine ; pédicelles de 10-25 mm, 4 à 5 fois plus longs que les bractées. Fleurs jaunes ; calice rouge pâle, à lèvre supérieure du calice ovale-oblongue, l'inférieure largement ovale ; corolle jaune, fortement bilabiée ; lèvre supérieure de la corolle environ deux fois plus longue que le palais, celui-ci étroit et faiblement strié d'orangé ; lèvre inférieure étalée, plane, à marges ondulées ; éperon conique d'environ la moitié de la longueur de la corolle. Floraison en juillet-août.


Confusion possible:

Il est très difficile, sinon impossible, de différencier les utriculaires en l'absence de fleurs développées ; quand elle est fleurie, U. australis se reconnaît à la forme de la lèvre inférieure de la corolle.


Caractères écologiques:

Peut parfois se développer abondamment et former des paquets de tiges flottant dans les eaux calmes.


Rareté:

Espèce assez rare en Champagne (la Horre, Villegusien, Liez, Der), très rare à rare dans le nord de la France.


Répartition géographique:

Espèce circumboréale, présente dans presque toute l'Europe (sauf dans l'extrême nord) et au Maghreb.
En France, presque partout, mais irrégulière ; absente de Corse et aussi localement, par endroits.


Menaces potentielles:

Principalement menacée par la destruction des milieux aquatiques : comblement, travaux d'assainissement, atterrissement des pièces d'eau non entretenues