Truite de lac, Salmo trutta lacustris




Description:


Très proche de la truite de rivière, la truite de lac possède un corps fusiforme, comme d'ailleurs tous les salmonidés. Sa tête est plus petite que celle de sa cousine fario et sa bouche, dépassant nettement le bord postérieur de l'œil, est largement fendue. Sa nageoire caudale est peu échancrée et de ce fait n'est pas confondable avec celle du saumon atlantique. En lac, la truite adopte une coloration très homogène, souvent gris-bleutée sur le dos et plus ou moins argentée sur les flancs suivant la profondeur. Sa robe se pare de nombreux points noirs. La truite de lac atteint des dimensions nettement supérieures à celles observées chez les truites farios puisqu'elle avoisine, pour les plus gros sujets, une taille de 1 mètre pour plus de 8 Kg (moyenne de 50 cm pour 2,5 Kg). Sa longévité est identique à la truite fario et est au maximum d'une quinzaine d'années.


Habitat:


La truite de lac est en général attirée vers des zones où le volume d'eau est assez important (entre 10 et 30 mètres).


Mœurs:


Sa chair est naturellement teintée en rose du fait de son alimentation essentiellement composée de crustacés planctoniques. Piscivore à l'occasion, elle se rapproche des bordures au printemps pour chasser dans les bancs d'ablettes se réunissant pour frayer.


Reproduction:


La reproduction de la truite lacustre débute à la fin de l'automne, quand elle quittera le lac pour gagner les affluents de celui-ci. En eau vive, la femelle va creuser une petite cuvette dans laquelle elle va déposer des oeufs que le mâle viendra féconder. Les oeufs sont ensuite recouverts de graviers. Une truite de lac peut vivre une vingtaine d'années.