Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT)

Qu'est-ce-qu'un SCoT?

 

Le Schéma de Cohérence Territoriale, appelé SCoT, est un document qui traite d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Il donne de grandes orientations de développement à l'échelle d'un territoire.

"Schéma" veut dire organisation, planification ou aménagement du territoire;

"Cohérence Territoriale" veut dire harmonie, équilibre, cohésion et solidarité.

Le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient s'est engagé dans l'élaboration d'un SCoT depuis mars 2010. Ce document concerne les 57 communes du Parc et donc ses 4 bassins de vie. Il doit respecter les orientations de la Charte du Parc.

Lorsqu'il sera approuvé, il servira de guide aux communes pour la réalisation de leurs documents d'urbanisme, c'est à dire leurs Plans Locaux d'Urbanisme (PLU) ou leurs cartes communales. Et c'est avec ces PLU que les permis de construire ou déclarations préalables, toutes autorisations d'occuper le sol, doivent être conformes.

 

Un SCoT, pour quoi faire?

 

Le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient élabore un SCoT pour prendre le relais de l’ancien Schéma directeur*. La volonté du Parc est de disposer d’un document de planification partagé par tous, qui donne des orientations et des outils pour l’aménagement des communes.

Le SCoT, c’est aussi une vision du territoire à l’horizon des 10-15 années à venir. Il se base sur un scénario de développement en matière d’habitat, d’économie, d’équipements ou encore de transports. En somme, c’est une projection dans l’avenir.

L’élaboration du SCoT a été confiée à l’agence d’urbanisme, de développement et d’aménagement de la région troyenne. Trois étapes de travail sont menées :

  •  le diagnostic, c’est-à-dire l’analyse du territoire ;
  •  le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD), qui énonce les choix retenus pour le développement de demain ;
  • le Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO), qui décline le projet sous forme de mesures concrètes.

 

*L’ancien Schéma directeur :

Approuvé en 1994, le Schéma directeur est devenu caduc en 2010. C’était un document de gestion foncière, qui était composé d’une carte de destination générale des sols. Le SCoT se différencie du Schéma directeur par une cartographie moins précise et l’élaboration d’un Projet d'Aménagement et de Développement Durable.