Putois, Mustela putorius




Description:


Longueur : 31-45 cm. Poids : 500g -1 kg.
Allure typique des Mustélidés. Un peu plus petit que la Martre et la Fouine, plus grand que l’Hermine. Svelte, bas sur pattes ; oreilles courtes, arrondies, dressées. Queue assez longue, touffue. Pelage brun foncé à noir mais la bourre jaunâtre transparaît sur les flancs ; extrémité du museau blanche.


Habitat:


Plaines boisées, champs entrecoupés de bosquets, souvent au voisinage de l’eau. Se rapproche parfois des habitations.


Mœurs:


Presque exclusivement nocturne. Solitaire ou en groupe familial. Terrestre, grimpe à peine. Repaire dans une crevasse, un terrier de lapin. Suivant l’abondance des proies, le domaine vital varie entre quelques dizaines d’hectares et 200 ha. Très nettement carnivore, il consomme principalement des campagnols, souris et rats surmulots, amphibiens, oiseaux et lapins. Les poissons, musaraignes sont consommés plus occasionnellement.


Reproduction:


Copulation entre février et juin, gestation d’environ 6 semaines. Portée : 3 à 8 petits qui ouvrent les yeux à 5 semaines et sont allaités 6 semaines. Maturité sexuelle à 9-11 mois.


Répartition:


L’espèce est présente et commune dans les 4 départements de la région ais de façon hétérogène en fonction des milieux. Il est présent principalement en Champagne humide, dans les camps miliaires de la Marne et de l’Aube, en Argonne, sur les crêtes pré-Ardennaises et dans le sud-ouest haut-marnais.


Menaces et mesures de conservation:


Depuis 1950, les populations françaises connaissent un déclin général par suite de l’assèchement des zones humides, de l’arrachage des haies et de la raréfaction des proies. Secondairement, la circulation routière et le piégeage sont des facteurs de mortalité.
Les mesures de protection concernent en priorité l’habitat : maintien ou restauration des zones humides et des haies.