Germandrée des marais, Teucrium scordium



TEUCRIUM SCORDIUM
Germandrée des marais

Description:

Plante vivace de 15 à 50 cm de hauteur, pubescente et grisâtre, à souche rampante et stolons écailleux ou munis de petites feuilles ; tige couchée puis redressée ; feuilles sessiles ou subsessiles, plus ou moins pubescentes, nettement dentées ou crénelées, vertes ou un peu violacées ; limbe mou, ovale allongé ; feuilles florales semblables, dépassant nettement les fleurs.
Inflorescence en grappe allongée au sommet des rameaux, à fleurs tournées vers un même coté, brièvement pédicellées ; disposées en verticille par 2 à 4 ; calice velu-laineux, ventru, sans anneau de poils à la gorge muni de 5 dents égales, lancéolées-acuminées ; corolle pourpre, environ deux fois plus longue que le calice. Floraison de juin à octobre.

Confusion possible:

Cette espèce ne pose pas de problèmes particuliers de détermination.

Caractères écologiques:

Atterissements d'étangs, fossés humides, prairies inondables, généralement sur sols calcaires. T. scordium se rencontre jusqu'à 1000 m d'altitude.

Rareté:

Espèce protégée au niveau régional, rare en Champagne, assez rare en France. Espèce en voie de régression très forte dans les grandes vallées (prairies humides) mais paradoxalement en extension au niveau des rives des réservoirs qu'elle colonise (Der, Villegusien, Saint-Ciergues, Bairon, etc).

Répartition géographique:

C'est une espèce présente dans presque toute l'Europe, en dehors de l'Islande et du nord de la Scandinavie et de la Russie, ainsi qu'en Asie du sud-ouest et en Afrique du Nord.
Elle est présente dans presque toute la France, mais sa répartition est inégale, elle est considérée comme rare à absente dans de nombreuses régions (Normandie, Bretagne, Limousin).

Menaces potentielles:

C'est une espèce principalement victime de la régression des zones humides, suite au drainage, au comblement et à l'intensification des pratiques agricoles.