Bibliothèque scientifique

biblio_scientifique.png

La Bibliothèque scientifique présentée ici est basée sur "l’Annuaire du Département de l’Aube", annuaire qui présente un intérêt relatif pour le chercheur mais qui peut par contre servir de références pour les amateurs éclairés et le grand public.
Il a été conçu comme document complémentaire en résumant certains textes développés dans les Mémoires de la Société Académique de l’Aube. De ce fait, il comprend des statistiques en particulier sur l’agriculture qui peuvent être utilisés par tous les publics. Il faut souligner cependant que l’on trouve beaucoup d’informations sur le patrimoine historique alors que la partie naturaliste est un peu négligée. Enfin, ce sont surtout les informations de sciences appliquées type agriculture ou aménagement qui prévalent sur les données fondamentales, ce qui est classique dans ce type de document.
Cela, n’empêche que les divers articles analysés sont à lire car ils fournissent une information claire, nette et précise sur des problèmes variés et qu’ils apportent une vision un peu différente des Mémoires de la Société Académique de l’Aube.

NB Il faut souligner l'importance de ce travail d'analyse fait entre 2001 et 2003 par M François Lapoix. Il a vu l'intérêt d'analyser les Annuaires du Département de l’Aube et d'en extraire des résumés clairs. Qu'il soit ici vivement remercié pour ce travail précis, qu'il intitulait pudiquement les "résumées ordonnées"...



<Pages
>

Fiche n° 031 - Notice sur les marnes et certains minerais

DELAPORTE

Notice anecdotique ne présentant que peu d’intérêt pour l’évolution des sciences.
Le texte a énormément vieilli mai peut présenter, pour l’histoire de la géologie, un certain intérêt.

Fiche n° 032 - Analyse de le terre végétale de Chicherey près de Troyes

DELAPORTE

Cette méthode est fort ancienne et ne présente actuellement plus aucun intérêt excepté pour l’histoire des sciences.
A lire quand même.

Fiche n° 033 - Suite de l’article sur les labours

DUBOIS

Excellent article qui fait bien le point sur les données agronomiques des diverses formes de labour.
Il met en évidence le sens de l’observation que doit posséder le laboureur pour mener à bien son travail. L’analyse va parfois au plus profond des détails.
S’il est certain que la science agronomique a progressé, on peut considérer qu’un tel article y a été pour quelque chose.
Des remarques intelligentes sur l’écobuage. L’utilisation des engrais verts est aussi bien mise en évidence.
A lire quand même.

Fiche n° 034 - Analyse des travaux

DUBOIS

Excellent article qui résume bien les actions entreprises par la société et apportent quelques éclaircissement sur des expériences en particulier celles menées au niveau de la commission Agriculture en particulier.
Cela permet d’obtenir de bon résumé sur les articles du 3ème trimestre de l’année 1827.
Important pour l’écomusée.

Fiche n° 035 - Rapport sur le Phalaris canariensis

GREAU, l’aîné

Article original sur le millet qui ne semble pas avoir eu d’effet probant sur la culture de cette plante dans le département.
Des idées sont données par contre sur la production des ouvriers qui fabriquent des tissus en leur évitant d’être confrontés à l’humidité des caves où sont fabriqués ses tissus à base de Phalatis canarieuses.
Cette étude est intéressante car elle apporte des données nouvelles sur l’utilisation de certains mucilages végétaux dont celui du millet
Intéressant malgré quelques divagations un peu à côté du sujet.
A lire et à méditer sur les relatons entre agriculture et industrie.

Fiche n° 036 - Rapport sur une nouvelle broies pour le teillage des plantes filamenteuses

DUBOIS

Article intéressant l’écomusée.
Très technique il montre l’avancée spectaculaire de certains procédés dans le domaines jusqu’alors laissés pour compte.
Le compte rendu des expériences menées est très réservé mais peu précis. On peut donc se demander quoi en penser.
Il ne semble pas qu’elles suppriment le rouissage excepté si l’on accepte de la mettre en place dans une industrie agroalimentaire d’importance et étatiser.
Les rapporteurs ne semblent pas certains de l’efficacité de l’engrais. Ils réclament une multiplication des expériences.
Ils reconnaissent cependant que le rouissage constitue une cause importante de pollution de l’air et de l’eau.
Ce qui est intéressant dans le cadre de l’environnement.
A lire.

Fiche n° 037 - Rapport de commissions sur une plantation d’arbres verts

DUBOIS

Intéressant compte –rendu sur les plantations des résineux qui mérite un développement un peu plus important.
En effet, il s’agit tout simplement d’une description de l’état des lieux sans que l’on entre dans les détails précis de techniques sylvicoles. Il est cependant intéressant de voir que c’est le Pin d’Ecosse qui emporte le palme pour la plantation de nos régions.
Cet article supporterait bien des compléments techniques car il a le défaut de tenter de faire des généralités à partir d’expérimentations de faible superficie. Une remarque mérite d’être soulignée, l’utilisation des graines de sainfoin comme substance protectrice des plantations d’arbres verts qui leur assure une bonne croissance. Les réflexions sur les transplantations en motte sont importantes et montrent que l’on était déjà en avance à l’époque.
En résumé, un rapport intéressant qui a le mérite d’ouvrir des perspectives nouvelles à la culture des résineux en Champagne. Es connaissances et les expériences de Mr Baltet sont encore actuellement reconnus par beaucoup de pépiniéristes comme fondamentales.
A lire.

Fiche n° 038 - Notice sur l’exploitation du domaine de Thors

DUBOIS

Compte rendu bourré de renseignements qui apporte un éclairage un peu nouveau sur les méthodes de culture dans les grandes exploitations de la région champenoise.
On n’y voit apparaître la notion de diversité et de pratique culturale.
A lire.

Fiche n° 039 - De la carie et du charbon des céréales

DUBOIS

Très bon article décrivant avec précision les phénomènes de carie et de charbon des céréales. On a ici une étude très précise de la nature des champignons qui attaquent les céréales et de leur propagation sous formes de « gemmes » (spores).
Depuis un grand nombre d’années on sait beaucoup sur le développement de ce type de maladie. Il y a là une description minutieuse qui mériterait d’être mise « au goût du jour » en tenant compte des progrès scientifiques.
Des méthodes de lutte sont présentées qui avaient toutes leur intérêt à l’époque mais qui sont maintenant remplacées par des moyens plus efficaces de prévention, de protections et curatifs.
La description de la pathologie de la carie est bien menée.
Il est certain que sur le plan épistémologique ce document apporte beaucoup au lecteur et qu’il serait souhaitable de se livrer à une étude sur les méthodes utilisées.
L’action de sulfate de cuivres peut représenter un moyen efficace comme d’ailleurs du chaulage par immersion. Mais, actuellement on assiste plus a des accidents de carie et de charbon aussi développés.
A lire et à commenter.

Fiche n° 040 - Du ver blanc (Mulot)

DUBOIS

Excellente description de la vie du hanneton accompagnée de remarques justes sur ses activités destructrices vis à vis des cultures.
Ce travail permet de comprendre pourquoi, eu égard aux conditions écologiques de la Champagne, il y a peu de dégâts de hannetons dans cette région.
Un document à lire, à méditer et à commenter.

<Pages
>